Même si, souvent, ce qui pousse à consulter un naturopathe est la maladie, la naturopathie est au départ une médecine de prévention.

Parce que nous savons ce qui est bon et ce qui est néfaste pour notre corps, le naturopathe vous enseignera l’hygiène de vie à adopter pour développer les défenses naturelles de votre corps et ainsi faire barrage, tant que possible, aux maladies.

La naturopathie n’est pas seulement une conduite de prévention ou un moyen de se soigner, c’est également une philosophie de vie qui s’adresse à toute la famille et ce, dès la conception de la vie et jusqu’au dernier souffle.

Tout ce que va consommer la future maman, alimentera l’embryon et le fœtus.

À la naissance, l’enfant apprendra de ses parents les bons comportements à adopter et il les transmettra à son tour à ses enfants.

Elle concerne donc tout le monde, donc vous.

 

La nature, ma pharmacie.

 

La nature nous offre la meilleure pharmacie qui existe. Elle fabrique tout ce que peuvent fabriquer les laboratoires : les analgésiques, les calmants, les diurétiques, les somnifères, les antibiotiques . . . sans les effets secondaires.

La naturopathie et la médecine.

La naturopathie n’a pas pour vocation à se substituer à la médecine, elle a ses limites et est complémentaire à celle-ci. Néanmoins, il est prouvé que par l’adoption de gestes simples au quotidien, et en utilisant pleinement les ressources du corps, on peut vivre mieux et faire appel à l’automédication et à la médecine conventionnelle qu’en cas de réelle nécessité.

 

Et Hippocrate dans tout ça ?

Tout le monde a entendu parler du serment d’Hippocrate, que prononce chaque médecin, chirurgien-dentiste ou sage-femme avant de commencer à exercer.

Hippocrate est considéré comme le père de la médecine moderne. D’origine Grec, ce philosophe né en 460 avant J-C, a écrit un certain nombre de théories sur lesquelles s’appuie la naturopathie :

« Que ton aliment soit ta seule médecine »

« L’Homme doit harmoniser le corps et l’esprit »

« Si tu es malade, cherche d’abord ce que tu as fait pour le devenir »

« L’Homme doit harmoniser le corps et l’esprit »

Les principales lois de la naturopathie sont donc très anciennes. Un temps oublié, elles reviennent en force parce que, prendre soin de nous, de nos enfants, de notre planète, par des gestes simples, naturels, applicables par tous au quotidien, n’a jamais été autant d’actualité.

 

 

La force de la naturopathie.

 

Pour éviter « le pansement sur la jambe de bois », le naturopathe va rechercher la cause première du trouble. C’est un des grands principes de la naturopathie : le causalisme.

Par exemple, si un trouble intestinal provient d’une intolérance alimentaire, vous aurez beau avaler toutes les pilules de la terre, si l’intolérance n’est pas identifiée, le trouble reviendra toujours.

 

La naturopathie: pour quels troubles ?

 

La naturopathie est, nous l’avons vu, une discipline de prévention afin d’éviter que les troubles ne s’installent, en prenant en main sa santé, son bien-être, à tout âge de sa vie.

Mais elle permet également d’accompagner de nombreux troubles, chroniques ou aigues, récurrents dans le but de les soulager. Dans certains cas, un simple changement d’hygiène alimentaire permet une rémission totale.

 

Sachez enfin, que jamais un naturopathe ne doit vous faire stopper un traitement médical. Si le traitement doit être revu car les troubles ont diminués ou disparus, c’est votre médecin qui prendra la bonne décision.

Voici une liste non exhaustive des maladies sur lesquelles la naturopathie peut avoir des solutions.

Chaque organisme étant différent, ce qui fonctionne pour certains ne fonctionneront pas forcément pour d’autres.

 

Prendre RDV